synopsis du spectacle 2019

Kontadennoù Ar Mederien

Le groupe Mederien Penhars a choisi cette année de vous présenter un spectacle sur le thème des légendes bretonnes .

Le spectacle se compose de deux parties distinctes pouvant être jouées à suivre ou individuellement (dans le soucis de s’adapter au temps imparti sur scène.)

Chaque légende sera accompagnée d’un texte d’introduction pour mettre le public dans « l’ambiance ».

Voici le synopsis du spectacle afin de vous aider à mieux comprendre la partie scénique.

Première partie :

Les lavandières de la nuit

Les lavandières de la nuit sont des femmes auxquelles les villageois font appel pour laver leur linge. Celles-ci considèrent  ne pas avoir assez de travail et vont essayer de duper les honnêtes gens en lavant leur linge avec des pierres afin d’user les vêtements plus vite. Les villageois sont furieux de découvrir une telle supercherie. En riposte, elles se vengeront en leur lançant les cailloux et ceux-ci, ne demanderont pas leur reste et détalleront à toutes jambes.

Le prince des ténèbres « ANKOU » va alors s’emparer d’elles et leur infliger une malédiction terrible. Une fois ensorcelées elles vont faire ce qu’il faut pour tenter d’entrainer, dans leur ronde macabre, les plus faibles. S’en suit une bataille entre le bien et le mal. Ironiques et narquoises, les lavandières n’ont que faire des menaces des villageois agacés, elles continuent leur noir labeur, faisant fi des reproches . Le seul moyen pour les villageois de ne pas tomber dans leur piège est, au moment d’essorer le linge, toujours le tourner dans le même sens que les maléfiques. De cette manière, ils déjoueront la tentative d’envoutement.

une fois vaincues, une grande fête sera donnée au village ….

Deuxième partie:

NaÏa la sorcière

La sorcière Naïa terrorise les villageois par sa capacité à être insensible au feu, son don d’ubiquité et sa clairvoyance. Son pouvoir est immense pour manipuler les êtres humains et en faire ce qu’elle veut …

Les gens la consultent tout en la craignant même si ses prédictions d’avenir restent souvent très lugubres, empreintes de négatif et de mort.

Malgré son physique ingrat Naïa, tentera de prendre l’apparence d’une femme séduisante et arrivera à séduire et manipuler les hommes du village aidée de ses complices. Le village combattra cette femme avec ses propres armes et déjouera avec beaucoup de difficulté son machiavélique stratagème.

Elle le démontrera son pouvoir sur le feu qui tentera d’être annulé dans une ronde infernale et se terminera sur un bal sorcier ( le bal de la Samain) rythmé et endiablé.

Moralité : les légendes sont toujours fondées sur la réalité et ce qui les rendent viables sont les récits (enjolivés ou enlaidis )  des « survivants »

Faites vous votre idée en découvrant le spectacles 2019 des Mederien Penhars

Aller à la barre d’outils